Rechercher

Le yoga et la place du mental

Dernière mise à jour : 4 mai

Quelle est la différence entre réflexion et pensée?

Quelle est le point de vue du yoga quant à ces deux processus?


Lorsqu'on dit qu'on pense, bien souvent nous sommes en fait soumis-es à un flot de pensées incontrôlées, un babil incessant, source d'un grand gaspillage d'énergie et d'irritation mentale. Cette irritation est susceptible de nous rendre indisponible aux stimulations extérieures.


Réfléchir est un acte de penser active qui s'attarde à une problématique définie. Cela n'a rien à voir avec la pensée passive qui s'apparente plus à un vagabondage de l'esprit lors duquel les images défilent avec une vitesse incroyable sans même que nous nous en apercevions la plupart du temps.


Les textes de la tradition yoguique comparent souvent le mental à un singe agité et confus sautant de branche en branche, d'idées en idées, du passé au futur et étant partout sauf au centre.



Nous passons une majeur partie de notre temps à penser de manière inconsciente. Avons-nous déjà porté attention à ce processus ?

Savons-nous ce qui se produit à l'intérieur de nous lorsque nous ne pensons pas?


Le yoga est une immense boîte à outil qui nous propose une multitude de moyens afin de :


- Se familiariser avec nos réactions de pensées.

- Observer le processus.

- Ralentir le rythme d'apparition des pensées.

- Diminuer l'influence des pensées sur notre psychisme.

- À un certain stade, la méditation entraîne l'arrêt des pensées:

"Citta vritti nirodah", un stance des yoga sutra de Patanjali souvent reprise aujourd'hui qui signifie l'arrêt des fluctuations du mental.


Comprenons bien que l'activité mentale est nécessaire, elle nous permet d'accomplir toutes sortes d'actions. Mais une activité mentale avisée est primordiale. Comme nous l'avons vu plus haut, réfléchir et penser ne sont pas la même chose.

Bien sûr, lorsqu'il est temps pour nous de réfléchir, réfléchissons, lorsque la réflexion est terminée, sachons arrêter la machine.

N'ayons crainte, ralentir les fluctuations du mental ne nuit pas à notre capacité de réflexion, de réactivité et d'analyse. Au contraire, l'esprit est plus frais, plus disponible, quand le moment sera de nouveau venu de faire preuve de réflexion. L'esprit reposé pourra accomplir sa tâche avec plus d'efficacité.


Le yoga nous propose une voie afin d'apprivoiser notre mental. Un mental paisible régénère et est source d'une grande paix intérieure. Lorsque le mental devient plus silencieux, nous pouvons atteindre d'autres parties de notre être et développer une connaissance plus intime de qui nous sommes. Ceci est essentiel sur la voie du yoga.


 

En pratique



Asseyez-vous confortablement dans un endroit où vous ne risquez pas d'être dérangé. Respirez durant 5 minutes en observant le passage de l'air dans vos narines, les mouvements de votre ventre, de votre cage thoracique.


Puis observez vos pensées, sans les condamner, sans les juger, observez simplement. Vous allez certainement vous retrouvez face à un flot de pensées incroyablement rapide et indépendant de votre volonté. Ne vous inquiétez pas, c'est normal.

Observez de cette manière durant quelques minutes.


Puis voyez si il est possible de ne plus suivre le cours de ces pensées. Il s'agit de ne pas s'accrocher, ne pas partir avec elles. Il ne s'agit pas pour autant de les chasser, mais de les laisser partir simplement, sans effort.




Si cela devient aisé, essayez de faire durer l'espace entre deux pensées.


Bonne pratique!