Rechercher

Le diaphragme en pratique

Dernière mise à jour : 4 mai

Introduction


Dans l'article précédent je vous expliquais que le diaphragme est le muscle principal de la respiration et à quel point il est susceptible d'accumuler des tensions. Aujourd'hui je vous propose une pratique pour prendre conscience de votre diaphragme et détendre ses fibres musculaires. C'est un travail en profondeur qui demande une grande intériorité. Pour cette raison, cette pratique n'est pas évidente, c'est pourquoi je l'ai divisée en 2 "stades". Choisissez celui qui vous convient sans idée de challenge ou de "mieux faire".


A noter : C'est dans le stade 2 qu'on place vraiment la conscience dans le diaphragme.



Quels sont les effets de cette pratique?


Plus on chemine vers une conscience fine du mouvement respiratoire, plus on est à même de faire évoluer son souffle vers une respiration calme, profonde, présente. Aussi, prendre conscience du diaphragme peut amener un degré de relâchement supplémentaire. La respiration profonde est essentielle pour une bonne oxygénation, pour la santé globale et aussi pour le redressement du haut du dos souvent "affaissé" par nos habitudes posturales et nos modes de vie.

Pour conclure, plus de conscience du souffle, c'est plus de conscience dans le corps de manière générale et c'est là la réelle essence du yoga.



 


STADE 1

- Commencez par respirer par le nez, le plus profondément et lentement possible sans idée de défi, il faut que vous puissiez rester confortable et détendu.

- Posez une main sur votre ventre, l'autre sur votre poitrine.

- Sentez en début d'inspiration le vente se soulever, ensuite la cage thoracique s'ouvrir et enfin les épaules reculer légèrement.

A l'expiration, les épaules se relâchent, la cage thoracique s'abaisse puis le ventre rentre.

Sentez vos mains bouger sous l'effet de votre souffle.

--> A l'inspiration c'est d'abord la main du bas qui bouge ensuite celle du haut

-->A l'expiration c'est d'abord la main du haut qui bouge ensuite celle du bas.



- Continuez ainsi quelques minutes en observant ce mouvement de vague crée par la respiration.



STADE 2


- Ajoutez la conscience du diaphragme : Peut-être sentez-vous, sous la cage thoracique, un muscle en forme de coupole qui s'abaisse à l'inspiration, comme une poussée vers le bas et remonte à l'expiration comme une poussée vers le haut. Cela peut être difficile à percevoir, voire même paraître contraire au "sens normal" de la respiration.

Si cela crée trop de confusion pour vous, restez au stade 1.

- Continuez ainsi et sentez peut-être à quel point tout mouvement respiratoire part du diaphragme, c'est lui qui donne l'impulsion et le reste suit son rythme. Si il vous est aisé de percevoir tout cela, voyez si vous pouvez amener de la détente dans le diaphragme, lisser son trajet, apaiser son rythme.



 

J'espère que cette pratique vous a plu et permis de bien prendre conscience du mouvement respiratoire. Vous pouvez la repratiquer à chaque fois que vous en ressentez le besoin.

Pensez à mettre les temps d'attente "à profit" : vous pouvez prendre conscience de votre diaphragme lorsque vous attendez le bus, quand vous êtes dans le train etc...


A bientôt!