Rechercher

Yoga et diaphragme

Dernière mise à jour : 4 mai

Le rôle du diaphragme



Le diaphragme c'est quoi?


Le diaphragme est une cloison musculo-tendineuse séparant l’abdomen du thorax. En forme de coupole, il s’insère sur le pourtour inférieur de la cage thoracique.

Le diaphragme est le moteur principal de la respiration, avec accessoirement les muscles intercostaux. Il s'attache sur la partie lombaire de la colonne vertébrale, les côtes et le sternum ; d'où sont lien dans certaine douleurs lombaires.

C'est aussi le seul muscle qui est en lien avec les 6 chaînes musculaires (reconnues par la méthode GDS).


C'est pourquoi il est particulièrement intéressant de le mobiliser en début de séance. Eh oui, mobiliser le diaphragme c'est commencer à donner de la fluidité à toutes notre structure musculaire et myofasciale. Mobiliser le diaphragme est aussi un moyen de préserver la mobilité lombaire.





Et la respiration?


Le diaphragme est le principal muscle inspirateur. En se contractant, les fibres musculaires s'abaissent, ce qui permet à l’air d’entrer dans les voies respiratoires. L’expiration passive est permise grâce à son relâchement.

La contraction du diaphragme est automatique et correspond à l'inspiration, le relâchement du diaphragme correspond à l'expiration. C'est une des raison pour laquelle on sent une détente lorsqu'on expire.


Plus concrètement, quand on inspire par le nez, le diaphragme descend. Le ventre est poussé vers l'avant, les côtes s’écartent les unes des autres et la cage thoracique s’ouvre. Quand on expire, le diaphragme remonte dans la cage thoracique, les côtes s’abaissent et le ventre revient.

Le trajet du diaphragme va masser les organes qui sont suspendus au diaphragme par des ligaments. La stase veineuse et la congestion sanguine au niveau des organes vont pouvoir être renouvelées avec un apport en sang frais ; il en va de même pour la lymphe.

Le diaphragme est aussi un stabilisateur de la colonne vertébrale en synergie avec le muscle psoas.


Pour voir le diaphragme en mouvement -->





Diaphragme et stress


La respiration est une des première fonction impactée par le stress et bien sûr ceci se répercute sur le diaphragme qui finit par accumuler beaucoup de tensions et à perdre en amplitude et en mobilité. Une respiration trop haute, étroite, avec un diaphragme bloqué sursollicite les muscles respiratoires thoraciques (intercostal, scalène, sterno-cléido-mastoïdien). Le cœur étant suspendu à la cage thoracique par des ligaments, tirer sur le thorax, c'est tirer sur le cœur. La nuque aussi est sollicitée du manière non adéquate et tout ceci entraîne des déformations posturale.



Comment retrouver l'aisance du diaphragme?

Rééduquer le diaphragme n'est pas une mince affaire.

Bonne nouvelle : Le travail postural lié à la respiration profonde sont évidemment une aide précieuse pour notre diaphragme alors n'hésitez pas à prendre le temps de respirer sur votre tapis.

Vous pouvez même vous servir de temps informels, comme des temps d'attente lorsque vous faites la queue dans un lieu public, que vous attendez le bus ou une amie pour respirer profondément et détendre en conscience le trajet du diaphragme.


Je vous propose une pratique visant à prendre conscience et détendre les fibres du diaphragme dans mon prochain post.


A très vite!